EHS association espérance hauts de seine

Empowerment de JW.Stewart

La perspective du rétablissement : assumer la disjonction entre l’histoire de la maladie et le devenir de la personne

1La notion de rétablissement, par laquelle on traduit l’expression sans doute plus « parlante » en anglais de recovery, correspond à un mode de dégagement ou de sortie de la maladie mentale, ou du moins du statut de « malade mental » ; elle doit cependant être distinguée des notions de guérison – au sens de disparition de la maladie – ou même de rémission – qui renvoie à l’atténuation ou la disparition, au moins temporaire, des manifestations symptomatiques de la maladie. En fait, le rétablissement ne caractérise pas l’évolution de la maladie, mais le devenir de la personne. S’il s’agit de « sortir de la maladie mentale » [14], cela ne signifie pas nécessairement que la maladie ait complètement disparu, mais que la personne ait pu se dégager d’une identité de malade psychiatrique et recouvrer une vie active et sociale, en dépit d’éventuelles difficultés résiduelles. Autrement dit, le rétablissement suppose un processus de redéfinition de soi, de telle sorte que l’on n’est plus centré sur la maladie, ou déterminé par elle. Ni déni, ni désintérêt pour la maladie, c’est au contraire une prise de conscience de la maladie et de ses conséquences, et sur cette base une forme de prise de distance à leur égard, au profit d’une focalisation sur des objectifs personnels et le souci de son propre devenir.

2Si, en anglais, le mot-clé recovery a une forme substantivée, on gagnerait peut-être en français à privilégier pour le traduire la forme verbale « se rétablir » : un verbe d’action réfléchi, suggérant une action sur soi, une action impliquant un rapport à soi, contrairement au verbe « guérir », de connotation plus passive. « Se rétablir » d’une maladie comporte l’idée de reprendre ses occupations et le cours de sa vie par lesquels se précise, jour après jour, l’identité personnelle. Enfin, parmi les connotations sémantiques, « se rétablir » peut aussi évoquer la séquence d’une perte d’équilibre, de l’amorce d’une chute finalement évitée par la restauration d’un équilibre : l’accent étant alors porté sur l’équilibre restauré et la dynamique qui le soutient, plutôt que sur le facteur ayant causé la perte de cet équilibre.

3Se donner comme objectif le rétablissement plutôt que la guérison – ou la rémission symptomatique – implique donc un déplacement de l’attention, qui se détache de la maladie et des facteurs de son évolution pour se porter vers ce qui est désormais l’enjeu principal : le réengagement dans une vie active, l’optimisation des conditions de vie quotidienne et de vie sociale. Cela suppose de s’appuyer sur les ressources permettant de surmonter et d’infléchir positivement l’impact de la maladie sur la vie de la personne. Or, le « devenir de la personne » n’est pas déterminé uniquement, ni même peut-être prioritairement, par les paramètres médicaux [1, 7, 9, 24, 36]. S’occuper du rétablissement, c’est donc prendre en compte, et éventuellement prendre appui sur ses autres déterminants : au premier rang desquels ses objectifs propres, ses ressources pour les atteindre, mais aussi des facteurs subjectifs tels que la croyance ou l’espoir qu’un tel rétablissement est possible [12, 14, 16]. Le rétablissement n’est donc pas d’abord affaire de soins, il est fondamentalement une démarche personnelle, exigeante, de longue haleine, dont il convient de laisser voir et de favoriser la possibilité. C’est pourquoi il est prioritairement l’affaire des usagers et s’il est sans doute possible de les soutenir dans cette démarche, ils doivent en garder l’initiative et la maîtrise. 

Lire la suite : La perspective du rétablissement, un article de Bernard PACHOUD

 

Pouvoir dagirDans le cadre de notre réflexion collective autour du processus de rétablissement, voici un montage réalisé par Psycom et Les Zégaux, cette vidéo ludique et bien construite à regarder et à diffuser autant que possible est disponible juste ici : Le Cosmos Mental

Le Cosmos mental est un clip pédagogique Psycom, pour expliquer de manière imagée le concept de santé mentale.

La métaphore du Cosmos illustre la complexité et la dynamique de la santé mentale, qui évolue tout au long de la vie.

Dans sa fusée, l’individu voyage au milieu de planètes "ressources" et "obstacles", affronte des astéroïdes "accidents de parcours", rencontre des étoiles filantes "événements de vie" et tente de se maintenir sur la Voie lactée de "l’équilibre psychique".

18es Journees de la Schizophrenie

Malgré des circonstances sanitaires, les Journées de la Schizophrénie ne lâchent rien.

En partenariat avec de très nombreuses organisations, l’équipe de PositiveMinders a conçu une campagne originale, 100% digitale, pour rétablir la réalité autour des symptômes les plus impressionnants de la schizophrénie : les délires psychotiques.

La 18e édition: se rétablir, c'est quoi se délire?

Pour sa campagne 2021 de déstigmatisation, PositiveMinders rétablit la réalité autour des symptômes les plus impressionnants de la schizophrénie : les délires psychotiques, qui véhiculent beaucoup de fausses croyances et de peurs. Qu’est-ce que le délire, comment y faire face et maintenir la communication ?

Dans le cadre de la lutte contre la stigmatisation des troubles psychiques, la chaîne schizinfo vous propose de trés nombreux articles et sources d'informations. Au programme, des centaines de vidéos d'experts sur des thématiques en lien direct avec l'univers de la souffrance psychique, les derniéres découvertes technologiques pour accompagner les personnes en situation de handicap psychique, des témoignanges et des retours d'expériences, des vidéos d'immersion pour mieux comprendre les conséquences de la maladie mentale dans la vie des personnes concernées.

Voici ci-dessous le lien pour accéder directement aux différents types de contenu énoncés ci-dessus :

18 eme journées de la schizophrénie

 Une cuisine savoureuse du lundi au vendredi de 12h00 à 14h00. Réservation conseillée au 01 47 46 86 14

Lire la suite : "Séquoia", un restaurant ouvert à tous

Sous-catégories